PhD Defence of Mr. Solomon Ayodeji OLATUNJI Venue: Coulibally Lecture Theatre, AFRIGIST, OAU Campus, Ile-Ife, Nigeria. Thursday 14

Mon, 11 Jun 2018


Event starts in:

Duration:2h Time:10:00

Event Info

Abstract

 The study examined the socio-economic characteristics of the residents in Ibadan metropolis; evaluated the quantity and quality of infrastructure; examined residents’ satisfaction in the quality and quantity of infrastructure; identified and documented the spatial pattern of residents’ quality of life in the study area; and identified and examined factors influencing the residents’ quality of life (QoL) perception. These were with a view to using information obtained as decision support systems for policy makers for intervention purposes in improving the residents QoL Using stratified sampling technique, a total of fifteen political wards from the five local government areas across the different residential zones in Ibadan metropolis were selected for study. Primary data for the study were collected through the questionnaire administered on 1,035 respondents (2% of household heads in all the residential buildings in the metropolis), using systematic sampling technique. Information obtained included socioeconomic characteristics of residents, availability and adequacy of infrastructure, factors influencing residents’ quality of life perception in the study area. Descriptive and inferential statistics such as frequency tables, mean weight indices, chi-square, analysis of variance, factor analysis were employed to analyse the data obtained. Findings from the study showed that the differences in the income of residents across the three residential areas were significant. (F=114.175 and p=0.000). Income increased as distance increased from the core to sub-urban residential areas of the metropolis. Facilities that were low in adequacy included fire station, maternity centre, dispensary, communication facilities, security/police post, among others. The least five facilities that residents were very dissatisfied with were waste disposal facilities, nursery/primary school, security/police post, recreational facilities and transport network. Findings also showed that not all essential facilities were available in the study area. Facilities such as potable water supply, restaurant, dispensary, drainage, electricity supply, waste disposal, fire station, public toilet and general hospital were in low supply. Facilities with poor physical quality than the average index for the study area and with indices of 1.33, 1.42, 1.93, 1.97, 2.01, 2.04 and 2.08 were market, church, waste disposal, library, communication, security/police post, public toilet, good layout plan and recreation. Using 5-point Likert scale. It showed that the average index for the study area was 4.30. The indices recorded for the core, transition and sub-urban residential areas were 4.30, 4.28 and 4.32 respectively. The level of satisfaction enjoyed by residents on a 5-point Likert scale showed that the average satisfaction index for the study area was as low as 3.57. An index of 3.57 was also computed for each of the residential areas. To show how poor the qualities of services for these indicators were, the satisfaction expressed by residents on the same set of indicators was 3.91, 3.01, and 3.66 respectively. The study identified four important factors influencing the quality of life in the study area. Factor analysis established that socio-economic and environmental, infrastructure, safety and individual factors and jointly explained 27.4%, 22.1%, 10.6% and 6.2% of the variance respectively. The four factors mutually explained 66.3% of the variance. The study concluded that residents’ quality of life in the study area was poor and varied along the residential pattern reflecting the residents’ socio-economic, environmental, infrastructure, safety and individual characteristics in Ibadan metropolitan area.

Résumé

L’étude a examiné les caractéristiques socio-économiques des habitants d’Ibadan. Elle a aussi évalué la quantité et la qualité des infrastructures ; examiné le niveau de satisfaction des habitants dans la qualité et quantité des infrastructures, identifié et documenté la qualité de vie des habitants dans la zone d’étude. Elle a identifié et examiné les facteurs qui influencent la perception de la qualité de vie des habitants. Le but était d’utiliser les informations obtenues pour aider les décideurs dans les politiques d’intervention visant l’amélioration de la qualité de vie des habitants. En utilisant la technique d’échantillonnage stratifié, un total de quinze quartiers politiques des cinq districts des zones résidentielles de la métropole de Ibadan ont été choisis pour l’étude. Les données primaires pour l’étude ont été obtenues à travers le questionnaire distribué à 1035 répondants. (2% des chefs de ménages dans tous les bâtiments résidentiels dans la métropole), en utilisant la technique d’échantillonnage systématique. Les informations obtenues incluent les caractéristiques socio-économiques des habitants, la disponibilité et l’adéquation des infrastructures, les facteurs qui influencent la perception de la qualité de vie des habitants dans la zone d’étude. Les statistiques descriptives et inférentielles comme des tables de fréquence, des indices de poids moyens, le Chi-carré, l’analyse de variance et l’analyse factorielle ont été employées pour analyser la donnée obtenue. Les résultats de l’étude ont montré que les différences dans les revenus des habitants dans les trois zones résidentielles étaient significatives (F=114,175 et P=0,000). Le revenu a augmenté pendant que la distance a augmenté du centre aux quartiers résidentiels périphériques de la ville. Les équipements qui n’étaient pas suffisants incluent la station des sapeurs pompiers, la maternité, le dispensaire, les équipements de communication, les postes de sécurité et les commissariats de police parmi tant d’autres. Les cinq équipements par rapport auxquels les   habitants ont exprimé moins de satisfaction étaient les équipements de collecte des déchets, les écoles maternelles et primaires, les postes de securite et les commissariats de police, les équipements de recréation et le réseau de transport. Les résultats ont aussi montré, que ce n’est pas tous les équipements essentiels qui étaient disponibles dans le domaine d’étude. Les équipements d’adduction d’eau portable, restaurants, dispensaire, les égouts, équipements d’électricité, traitement des déchets, la caserne des sapeurs pompiers, toilette publique et l’hôpital général répondaient faiblement aux attentes. Les équipements ayant une qualité physique plus pauvre que l’indice moyen pour la zone d’étude et avec les indices de 1,33 ; 1,42 ; 1,93. ; 1,97 ; 2,01 ; 2,04 et 2,08 étaient le marché, l’église, les équipements de collecte des déchets, la bibliothèque, la communication, le commissariat, la toilette publique, un bon plan et la recréation. En utilisant l’échelle de Likert à 5-points, il est  montré que l’indice moyen pour la zone d’étude était de 4,30 ; 4,28 et 4,32 respectivement. Le niveau de satisfaction des habitants sur l’échelle de Likert à5 points a  montré que l’indice de satisfaction moyenne pour la zone était si faible que 3,57. Un indice de 3,57 a été calculé aussi pour chaque quartier résidentiel. Pour montrer comment pauvre et faible étaient les qualités de services pour ces indices, la satisfaction exprimée par les habitants sur les mêmes indicateurs étaient 3,91, 3,01 et 3,66 respectivement. L’étude a identifié quatre facteurs importants qui influencent la qualité de vie dans la zone d’étude. L’analyse factorielle a établi que les facteurs socio-économiques et environnementaux, les infrastructures, la sûreté et les facteurs individuels expliquent conjointement 27,4% ; 22,1% ; 10,6% et 6,2% de la variance respectivement. Les quatre facteurs ont expliqué 66.3% de la variance. L’étude a conclu que la qualité de vie des habitants dans la zone d’étude était pauvre et varie à travers la configuration résidentielle reflétant les caractéristiques environnementale et socio-économique des habitants, les infrastructures, la sécurité et les caractéristiques individuelles dans la zone métropolitaine d’Ibadan.

 

Place on Map